Art contemporain Contemporary art Guadeloupe L'Artocarpe

L'Artocarpe is currently reviewing its way of operating. To do so, many meetings have been held with a core group in Guadeloupe.
We are to continue the brainstorming period until we can define a new coherent vision for the future of L'Artocarpe... In the meantime, we keep a low profile on communication. However, we are still running events. So do keep in touch...


Another dinner, another brainstorming session...Fabienne Kanor and guest at L'Artocarpe, June 2017.
Another dinner, another brainstorming session...Fabienne Kanor and guest at L'Artocarpe, June 2017.
Les membres de L’ Artocarpe en 2017 sont :
Jean-Marc Hunt (Guadeloupe) - site.jeanmarchunt.fr
Jean-François Boclé (Martinique - France) - site
Nathalie Muchamad (Indonésie; Nouvelle Calédonie; France) - site
Sébastien Mehal (Martinique - France) - site
Chantal Charron (Martinique )
Joëlle Ferly (Guadeloupe)

Amis de L' Artocarpe en 2017
Laurence Roussas (Guadeloupe)

Les anciens membres non cités ici, sont ceux qui n'ont pas renouvelé leur cotisation.
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 21 Août 2017 à 04:45

Although no longer able to receive any member of the public, due to new French regulations, we continue to operate backstage and not doubt that members and VIP visitors know where to find us...


L'Artocarpe has spent the last two months being very busy!

- Researchers working on theorical material (Catherine Kirchner (Martinique); Frédéric Lefrançois (Martinique); Samuel Mazaniello (Guadeloupe); came to either get an interview or access the library.
- Writers Franck Salin (France); Fabienne Kanor (Martinique); David Faukenberg (France), came to Guadeloupe, which was the opportunity to have them for dinner.
- Artists Sébastien Mehal (France), Fabienne Kanor (USA) spent some nights at L'Artocarpe
- Artists Drika (brazil) and Osons (France) were in residency for a month (July 2017)



 
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 21 Août 2017 à 04:17

Un mot de la fondatrice de L'Artocarpe, Joëlle Ferly
A word from L'Artocarpe's founder, Jo Ferly


Deux artistes du Festival du Graffiti à L'Artocarpe durant un mois (juillet 2017). Drika (Brésil) et Osons (France).
Deux artistes du Festival du Graffiti à L'Artocarpe durant un mois (juillet 2017). Drika (Brésil) et Osons (France).

(English translation available on request)

En 2017, L’ Artocarpe a commencé l’année avec un tout nouveau bureau.  Faisant suite au départ simultané de la secrétaire et du trésorier, comme annoncé en fin d’année 2016, et au non renouvellement de la présidente à son poste.

2016 était déjà une année de brainstorming durant laquelle L’ Artocarpe tentait de mettre en place un nouveau modèle d’activités : du coup ces dernières – qui restent couteuses et chronophages- ont pour la plupart, étaient moins nombreuses que les années précédentes.

Néanmoins, 2017 a commencé avec une belle résidence, celle d’une membre de France, qui nous suit depuis des années : Nathalie Muchamad. Tout comme Isabelle Levenez avant elle, Nathalie est venue à L’ Artocarpe sur ses fonds propres, pour plus d’un mois de résidence.

Cette résidence s’est enrichie de la présence de Jean-François Boclé, ayant fait le choix de devenir membre en début d’année, alors qu’il était en résidence sur une autre plateforme en Guadeloupe. Jean-François nous a fait l’honneur de prolonger son séjour en Guadeloupe à L’ Artocarpe, ce qui a donné lieu à de belles rencontres avec les artistes.

Une autre nouvelle adhésion qui mérite le salut: celle de Jean-Marc Hunt, fondateur de Artbemao.

Les autres membres n’ayant visiblement pas souhaité renouveler leur adhésion, il a été décidé que L’ Artocarpe serait désormais ce présent collectif d’artistes travaillant chacun sur leur pratique isolément mais se concertant également de manière collective sur des projets plus ambitieux, en faisant bénéficier leur réseau personnel aux autres.

Les résultats portent déjà leurs fruits ce qui redynamise considérablement la structure !
Le nouveau noyau de membres décidera du devenir de la structure en faisant des propositions au bureau.
En dernier lieu, Régine Cuzin, qui œuvrait jusqu’alors bénévolement à nos côtés depuis janvier 2014, a été déchargée de son titre de directrice artistique dans le cadre de la nouvelle configuration de L’ Artocarpe. Régine nous rejoignait régulièrement depuis son entrée au sein de l’association à raison d’un ou deux voyages par an, depuis Paris, et était consultée régulièrement sur les actions de L’Artocarpe. Les trois années passées à nos côtés, ont été riches d’enseignements et ont également permis à Régine de découvrir la nouvelle génération d’artistes de Guadeloupe et de Martinique, et d’envisager d’autres projets professionnels avec d’autres structures rencontrées grâce à L’ Artocarpe.
Le départ de Régine n’exclut nullement de possibles futures collaborations et nous resterons informés de son actualité professionnelle afin d’envisager comme par le passé, une visite de ses futures expositions.
Les membres de L’ Artocarpe ainsi que le nouveau bureau remercient vivement Régine de son apport jusqu’alors.
Il est à noter que L’ Artocarpe consiste, à compter de ce jour, en une plateforme en ligne et des projets délocalisés.
Nos activités du moment sont :

  • Le cycle de conférences sur la Black Aesthetics, mises en place pour le Mémorial ACTe. Ce cycle prendra fin en Juin 2017.
  • La nouvelle venue, au mois de mars, d’artistes américains accompagnés de Rosie Gordon Wallace, pour une deuxième rencontre avec L’ Artocarpe. Ces rencontres se feront hors les murs.
  • La double résidence d'artistes invités par le Festival du Graffiti, LézART de la Rue, venant du Brésil et de France (Juillet 2017). Les artistes sont restés un mois à L'Artocarpe.
L’ Artocarpe continue d’être approché par des commissaires et professionnels d'art internationaux dont les contacts sont retransmis aux membres à jour de leur cotisation. Certains font l’objet d’une visite en Guadeloupe, ce qui donne lieu à des rencontres avec les membres actuels.


L’ Artocarpe poursuivra donc en 2017 sa période de transition visant à repenser sa raison d’être.
 
Joëlle Ferly
Fondatrice de L’ Artocarpe
 
 
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Dimanche 20 Août 2017 à 21:34

L'Artocarpe is collaborating on various projects with other partners so as to strengthen its actions...


Damoiseau soutient L'Artocarpe
Damoiseau soutient L'Artocarpe
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 14 Août 2017 à 05:55

L'Artocarpe is pleased to present you our main institutional partners...


La Direction des Affaires Culturelles soutient L'Artocarpe...
La Direction des Affaires Culturelles soutient L'Artocarpe...
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 14 Août 2017 à 05:48

L'Artocarpe is on the verge of celebrating 10 years of running activities conceived by artists for artists...
To enable us to continue our ambitious development, do not hesitate to send us a check of support...


To support us is to support art...
To support us is to support art...
Vous aimez l'art? Vous aimez nos activiés? Faites un don*!
L'Artocarpe vous remercie par avance...


Do you love art? Do you like our actions? Please support us!
L'Artocarpe needs you!

THANK YOU!

Chèque à l'ordre de L'Artocarpe  / Check payable to:
L'Artocarpe
55 rue Hugo
97 160 Le Moule
F - Guadeloupe
French Caribbean
 
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 14 Août 2017 à 05:37

L'Artocarpe's founder, Joëlle Ferly, has been collaborating with the weekly newspaper Le Courrier de Guadeloupe, on articles on art and culture. A selection of original texts is presented here (in French)...


Les peintures de Samuel Gélas font un gros plan sur notre animalité…
 
LoL! Serions-nous tentés de dire en partageant les œuvres de la série Mythologies Modernes, de Samuel Gelas, jeune artiste Guadeloupéen, dont l’exposition se tient jusqu’au 29 juillet 2017, à Morne-à-L’Eau, à l’atelier Joël Nankin.


Laughing out loud! (LoL!) est souvent la traduction retenue par certains américains pour décrire ces rires convulsifs que pourraient nous inspirer ces têtes de buffles, gueules de rats, faces de bulldogs, grands airs de cerfs, mines de chattes, rires de jaguar, élans de béliers, cœur de lion… devant lesquels sans nul doute, on aurait envie de se prendre en selfy.
 
Derrière ces toiles exécutées de main de maître, Gélas, le réservé, le humble, nous révèle une splendide technique juxtaposant soigneusement des aplats de couleurs et de traits de mine noire, pour décliner ce bestiaire ô combien familier!
 
Chacun y reconnaitra cette tante pachyderme, pleine de cellulite; ce père émasculé par le système prêt à taper du poing; cette voisine délibérément tombée enceinte pour toucher les alloc’; cette génération perdue qui glandent dans nos rues, ces caïds qui prennent des chiens pour nouvelle arme; ces fonctionnaires qui se croient (toujours) supérieurs; ces gamines aux mini-jupes ras-la-foufoune qui gloussent comme des souris; cet ado sur son cabri (volé!) à quelques heures de son entrée au cimetière; ce junkie largué qui ne reconnait ni père ni mère… Bref notre chère société est dépeinte ici avec brio, nous qui braillons comme des “macaques”, sommes bêtes comme Kompè Lapen mais surtout démunis face à notre impuissance.
Mais à travers ce miroir, l’artiste semble nous convier à songer sérieusement à entamer le pas vers un changement radical, en commençant par notre propre révolution humaine. Alors, sans doute, pourrions-nous lire en ce LoL! ce que beaucoup y mettent en d’autres lieux de la planète: Lot of Love. Ce dont a urgemment besoin notre société pour ne pas virer au sarcasme…


Article publié dans le Courrier de Guadeloupe - 2017
 
 

edp_gelas_2017_pcvv.pdf eDP Gelas 2017 pcvv.pdf  (112.03 Ko)

Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Lundi 14 Août 2017 à 05:03

Deux membres de L'Artocarpe à Bétonsalon pour le projet WeTransfer....
Two members of L'Artocarpe in prestigious Bétonsalon, Art platform based in Paris, part of an interesting theoretical talk. Among the guests, is Claire Tancons, whose L'Artocarpe invited many years ago in Guadeloupe.


Another major event with L'Artocarpe members was taking place in Paris on Saturday 3rd June 2017, with Nathalie Muchamad in charge of getting institutions to the WeTransfer project...Welldone!...
Another major event with L'Artocarpe members was taking place in Paris on Saturday 3rd June 2017, with Nathalie Muchamad in charge of getting institutions to the WeTransfer project...Welldone!...
Les 4 artistes intervenants à Bétonsalon le 3 juin (WeTransfer savoirs diasporiques et situés, proposé par Nathalie Muchamad) : Nathalie Muchamad, Mükerrem Tuncay, Tārek Lakh et Jean-François Boclé.
Deux autres intervenants par Skype depuis New Orleans et la Guadeloupe : Claire Tancons (curatrice et auteur) et le Mémorial ActE : Jacqueline Birman Seytor - auteur -, Jean Marc - Groupe à peau Plastic Boy, et Cynthia Phibel -responsable de la programmation au MactE).
Un grand merci à Nathalie, Bétonsalon et Lucas Morin !
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Mercredi 7 Juin 2017 à 16:27

Samedi 3 juin 2017, se tenait en Guadeloupe la dernière conférence de L'Artocarpe sur la Black Aesthetics. En invitant notre confrère Thierry Alet, L'Artocarpe inaugurait la toute première conférence en solo d'un artiste Guadeloupéen au Mémorial ACTe (MACTe).
With our last guest and colleague Thierry Alet, L'Artocarpe was launching the very first solo Guadeloupean artist talk at Mémorial ACTe (MACTe).


A nice audience for our last talk at MACTe. Photo: MACTe
A nice audience for our last talk at MACTe. Photo: MACTe
Regardez la retransmission de la rencontre avec l'artiste Thierry Alet ici. Merci à Frère Independent de la logistique et le post sur Facebook.

Thank you to Frère Independent for the video streaming available on Facebook. You can watch the full talk here.
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Mercredi 7 Juin 2017 à 15:34

L'Artocarpe achève son cycle de conférences sur la Black Aesthetics au Mémorial ACTe avec ce dernier RDV qui se terminera sur un cocktail...
Come and join us for our last conference on Black Aesthetics, which is to be followed by a cocktail...


Venez découvrir la pratique artistique de Thierry Alet (Guadeloupe, New York).
Venez découvrir la pratique artistique de Thierry Alet (Guadeloupe, New York).
Samedi 3 Juin 2017, au Mémorial ACTe
à 18h00 – 20h00
Black Aesthetics: La pratique artistique de Thierry Alet (en présence de l’artiste)

  Entretien avec Thierry Alet, Joelle Ferly et Ayélévi Novivor.
Thierry Alet commence à peindre régulièrement à l'age de 17 ans alors étudiant à l'école d'art de Martinique. Sa carrière d'artiste et d'artrepreneur l'emmène dans beaucoup de villes internationales; Paris, New York, Bruxelles, Miami, Tokyo, Taipei, Guadeloupe, Martinique, Johannesburg, Milan, etc...
Son oeuvre est formellement diverse mais on reconnait particulièrement les Manuscrits, Les têtes qui rient et les dessins cathartiques. L'oeuvre la plus marquante de sa carrière est probablement La Voleuse d'Enfants, actuellement dans la collection permanente du Memorial Acte.
A travers ces séries, l'artiste explore des questions spécifiques à son ile en alliant les préoccupations personnelles et universelles. Un parcours atypique qui engendre des points de vues controversés;
Le créole est-il un outil de division?
L’Immaculée conception en question
Le ka : Culture ou tradition?
Le sang et la mémoire extra cérébrale
La conférence sera suivie d'une performance de lycéens puis d'un cocktail.
Venez nombreux!
 
Mise à jour par L'Artocarpe TEAM le Dimanche 14 Mai 2017 à 23:24
1 2 3 4 5 » ... 28