Art contemporain Contemporary art Guadeloupe L'Artocarpe

La revue dirigée par Dominique Berthet (basé en Martinique), est en passe de devenir un véritable atout pour les artistes de L'Artocarpe! Après un article consacré à l'oeuvre d'Andreaha San (Brésil) en résidence en 2010 à L'Artocarpe, c'est maintenant le membre François Piquet qui non seulement bénéficie d'un article mais se retrouve en couverture! Beau travail!


(English Translation at the end)
Il est impératif que les artistes prennent conscience de l'importance d'un accompagnement théorique à leur pratique. C'est une des raisons pour laquelle L'Artocarpe tente de rapprocher les critiques d'art des artistes-membres afin de permettre un échange qui enrichit tant l'artiste que le critique.

L'Artocarpe salue l'initiative de la revue Recherches en Esthétique d'avoir sollicité certains de ces membres pour la conférence à la médiathèque du Moule qui s'est tenue le 20 Janvier 2012 et d'avoir surtout permis la publications d'oeuvres d'artistes membres de L'Artocarpe au sein de la revue.
Ces publications sérieuses offrent aux artistes une reconnaissance de taille auprès des professionnels internationaux (commissaires d'exposition notamment) et permettent bien sûr, une meilleure diffusion du travail des auteurs.

La rencontre à la Médiathèque s'est suivie d'une visite à L'Artocarpe et d'un dîner avec l'artiste Richard-Viktor Sainsily, correspondant du CEREAP, à l'origine des publications de la revue.

Un aperçu du numéro de Janvier ci-dessous

It is imperative for artists to rely on theoretical publications to accompany their work. L'Artocarpe endeavours to get a closer relationship between art critics and artist-members who both find a mutual interest in working together.
Important publications such as that of the art magazine, Recherches en Esthétique have all their weight once in front of art professionals such as international curators.

L'Artocarpe welcomes the initiative of Recherches en Esthétique in the name of his director, Mr Dominique Berthet, who came from Martinique to present the new issue of the review at the Library of Le Moule. Through his organisation CEREAP, the review decided to include members of L'Artocarpe at the launch, as one of them, François Piquet, was lucky to have his work presented in front cover of the magazine. Well done to him! It is the thrid time that an artist from L'Artocarpe attracts interest from the prestigious magazine and we hope that it continues...
Below the word from his director (in French only)

Télécharger le texte de Scarlett Jésus présentant le Numéro 17
Mise à jour par L'Artocarpe le Lundi 23 Janvier 2012 à 23:09

« La peinture de LAM n'est ni nègre (…) ni chinoise, ni amérindienne, ni hindoue (…), ni «universelle (…). La peinture de LAM lève en nous le lieu commun des imaginaires des peuples, où nous nous renouvelons sans nous altérer ».
Edouard GLISSANT


Exposition des deux artistes à l'atelier de Jean-Marc Hunt en novembre 2012. Kelly Sinnapahmary est membre de L'Artocarpe
Exposition des deux artistes à l'atelier de Jean-Marc Hunt en novembre 2012. Kelly Sinnapahmary est membre de L'Artocarpe
Tout le monde a en mémoire le tableau intitulé « la jungle », que Wifredo LAM a peint à son retour à Cuba, en 1943, après son passage, en compagnie d’André BRETON, par la Martinique où il rencontra CESAIRE. Peinture qui fut, à juste titre, considérée comme le « premier manifeste plastique du Tiers-Monde ».
Quel rapport les « Œuvres récentes » que Jean-Marc HUNT et Kelly SINNAPAH viennent conjointement d’exposer, les 19-20 novembre derniers à l’Atelier CILAOS de Baie-Mahault, entretiennent-elles avec cette œuvre à la fois surréaliste et emblématique de l’émergence d’un art caribéen ?
Mise à jour par L'Artocarpe le Dimanche 22 Janvier 2012 à 00:28

Le choix du lieu : Est-il exact de dire que l'exposition se déroule dans un « garage » ? Ne conviendrait-il pas mieux de convenir, l'espace d'exposition étant largement ouvert sur la rue (presque une ruelle), qu'il y a volonté de mettre en lien deux espaces différents. La rue se prolongeant par le garage, et vice et versa.


Vernissage de l'exposition de Sébastien Mehal
Vernissage de l'exposition de Sébastien Mehal
(Sorry no translation available)
Aucune frontière ne vient séparer le dedans du dehors, l'espace privé (celui du garage) et l'espace public (la rue). Si l'un est un lieu de circulation, de rencontres (mais aussi de manifestations populaires), l'autre est à l'opposé un lieu fermé, destiné à protéger la propriété la privée (la voiture d'un individu) et/ou à entreposer différents objets, des outils de bricolage en particulier. Deux espaces éminemment emblématiques dont s'empare Sébastien MEHAL selon une démarche artistique qui se propose de rendre compte d'un paysage urbain antillais très spécifique. Paysage qui, aux dires de l'artiste, n'existe déjà plus que dans la mémoire (individuelle et collective), et auquel il entreprend de redonner vie. Un paysage urbain complexe et difficile à déchiffrer, parce que secret, mystérieux... L'exposition ouvre donc toutes grandes les portes du garage, pour montrer le travail que Sébastien MEHAL a réalisé à l'issue de sa résidence d'artiste à l'ARTOCARPE. La déambulation à laquelle elle convie les passants est aussi une invitation à la rencontre avec l'Autre et son univers. Une rencontre choc avec l'art contemporain.
Mise à jour par L'Artocarpe le Vendredi 30 Septembre 2011 à 05:56

Yolanda Wood (Cuba), de passage en Guadeloupe pour le 2ème Congrès des Ecrivains de la Caraïbe, a pris le temps de rencontrer les artistes de L'Artocarpe et de discuter avec eux de sa collaboration au projet de publication d'Art Public. Avril 20II


Yolanda Wood rencontre des artistes de L'Artocarpe. Photo: Philippe Virapin
Yolanda Wood rencontre des artistes de L'Artocarpe. Photo: Philippe Virapin
(English Translation at the end)

Yolanda Wood est experte en littérature caribéenne. Egalement critique d'art et commissaire elle est aujourd'hui la référence incontournable en matière d'art contemporain de la Caraïbe. Yolanda Wood vit et travaille à Cuba. Son temps se divise entre ses étudaints de l'Université et les projets culturels de la Casas de Las Americas dont elle fait partie.
Yolanda Wood connaît très bien la Caraïbe, étant très sollicitée pour des colloques, conférences, expositions et autres manifestations autour de la thématique de l'identité caraïbe. Elle a plusieurs publications à son actif et une très bonne connaissance des écrivains et des artistes dont elle suit de très près le travail depuis plus de 20 ans. Yolanda a notamment participé au projet d'exposition internationales LATITUDES, de la commissaire Régine Cuzin, en publiant des introductions de catalogues et en invitant l'exposition à la Biennale de la Havane en 2009.
Mise à jour par L' Artocarpe le Lundi 4 Avril 2011 à 03:04

Deux artistes de L'Artocarpe participaient au colloque de la revue Recherche en Esthétique, organisé par Dominique Berthet du CEREAP au Gosier, Guadeloupe. (English translation at the end)


La revue Recherche en Esthétique vient de publier son numéro sur L'Insolite qui est disponible dans les points de ventes de revues spécialisées. Y figure notamment l'article de Christian Bracy présentant la pratique de l'artiste Andreaha San, qui était en résidence à L'Artocarpe en début d'année.

Les artistes Thierry Major et Joëlle Ferly présentaient leur pratique au colloque sur L'Insolite, organisé par le CEREAP.

Parmi les autres intervenants, il y avait Marc Jimenez, philosophe; Emile Romney, architecte; Richard Viktor Sainsily, artiste; Bruno Pequignot, sociologue...


Bonne lecture !
Latest issue from the magazine presenting artwork from Andreaha San, previously in residency at L'Artocarpe
Latest issue from the magazine presenting artwork from Andreaha San, previously in residency at L'Artocarpe
Mise à jour par L' Artocarpe le Lundi 6 Décembre 2010 à 23:59

André Rouillé, spécialiste de la photographie, professeur à l'Université de Paris 8 dans la département Photographie, et directeur du site d'art contemporain www.paris-art.com était notre dernier invité.


Après de nombreuses recherches sur la situation de la Guadeloupe, post 2009, cet ancien chercheur et auteur de la revue critique, La Recherche photographique, nous a présenté sa conférence mêlant art et société, au Café Jazz du Moule. Cet événement était en partenariat avec Art Bemao, qui prenait entièrement en charge la résidence et le séjour de Mr Rouillé.
Mise à jour par L' Artocarpe le Mardi 30 Novembre 2010 à 17:18
1 2 3

L'Artocarpe AIR (Artist in Residence)
L'Artocarpe
L'Artocarpe Contemporary Art contemporain
L'Artocarpe (Lat. artocarpus): Arbre-à-Pain; Bread Fruit tree

L'Artocarpe
55 rue Hugo
97 160 Le Moule
F - Guadeloupe
artocarpe@gmail.com
Mob: 0690 302 743 - LD: 0590 901 949
Facebook: L'Artocarpe



Galerie
000 B copy
003 copy 3
04E Détail installation vagina  2012
10 P1030242
Revolution: Motion of A Body Around Another Body or Onw Its Own Axis...
fc755ecc-3652-437c-8ed0-0e314152457f_lewis_work1
JAM04
 moin tchimbé yon.jpg
TPL005 copy.jpg
songe
DSC_0336
P1030230 copy
FPiquet-13
560018_3906212291131_657074133_n
HVM5517web

Artist of the month