Art contemporain Contemporary art Guadeloupe L'Artocarpe

Plusieurs photographes et une artiste plasticienne Guadeloupéens invités au Festival Mondial des Arts Nègres, qui s'est tenu en Décembre 2010. Parmi eux, quatre membres de L’Artocarpe, Philippe Virapin, Thierry Fazian , Joëlle Ferly et Hélène Valenzuela.
Les deux dernières se sont rendues à Dakar pour représenter la Guadeloupe. Une semaine riche en échanges avec des artistes venus de toute l’Afrique, mais aussi avec la population locale, curieuse de mieux connaître la problématique Guadeloupéenne, puisque l’exposition proposée retraçait les 44 jours de grève.


Photo: Hélène Valenzuela
Photo: Hélène Valenzuela
Belated report by our photogropaher member of L'Artocarpe, Hélène Valenzuela who is sharing some views of our residency and exhibition in Dakar, Senegal back in December 2010, during the Fesman festival, which had no less than 3000 invited artists from the entire planet... 4 members of L'Artocarpe were there: Thierry Fazian from Martinique, Hélène Valenzuela and Joëlle Ferly from Guadeloupe. Pictures from Philippe Virapin were presented along with the work of 2 other photographers from Guadeloupe: Yddy Clarus and Joseph Bigor.
Mise à jour par L'Artocarpe le Dimanche 26 Décembre 2010 à 02:00

La commissaire Dominique Fontaine (Canada) a invité 4 photographes de Guadeloupe à exposer autour de l'oeuvre de Joëlle Ferly. (English translation at the end)


(English translation at the end) La Maison Caribéenne de la Photographie (MCP) est heureuse et fière d’avoir une présence au Festival des Arts Nègres, via ses représentants Hélène Valenzuela, Joëlle Ferly et Philippe Virapin qui proposent des images sélectionnées par Madame la commissaire Dominique Fontaine.

Ces trois photographes vivent et travaillent en Guadeloupe. Associé à Joseph Bigord et Yddy Clarus, ce trio a décidé de rendre compte, à leur manière, des événements qu’a connu l’île de la Guadeloupe au premier trimestre 2009. La grande grève de 44 jours a fait parler d’elle bien au-delà des frontières françaises. Les habitants de Guadeloupe et les visiteurs retiennent une multitude de visuels qui marqueront les mémoires pour des générations encore.
Mise à jour par L' Artocarpe le Vendredi 17 Décembre 2010 à 19:21

Deux artistes de L'Artocarpe participaient au colloque de la revue Recherche en Esthétique, organisé par Dominique Berthet du CEREAP au Gosier, Guadeloupe. (English translation at the end)


La revue Recherche en Esthétique vient de publier son numéro sur L'Insolite qui est disponible dans les points de ventes de revues spécialisées. Y figure notamment l'article de Christian Bracy présentant la pratique de l'artiste Andreaha San, qui était en résidence à L'Artocarpe en début d'année.

Les artistes Thierry Major et Joëlle Ferly présentaient leur pratique au colloque sur L'Insolite, organisé par le CEREAP.

Parmi les autres intervenants, il y avait Marc Jimenez, philosophe; Emile Romney, architecte; Richard Viktor Sainsily, artiste; Bruno Pequignot, sociologue...


Bonne lecture !
Latest issue from the magazine presenting artwork from Andreaha San, previously in residency at L'Artocarpe
Latest issue from the magazine presenting artwork from Andreaha San, previously in residency at L'Artocarpe
Mise à jour par L' Artocarpe le Lundi 6 Décembre 2010 à 23:59

André Rouillé, spécialiste de la photographie, professeur à l'Université de Paris 8 dans la département Photographie, et directeur du site d'art contemporain www.paris-art.com était notre dernier invité.


Après de nombreuses recherches sur la situation de la Guadeloupe, post 2009, cet ancien chercheur et auteur de la revue critique, La Recherche photographique, nous a présenté sa conférence mêlant art et société, au Café Jazz du Moule. Cet événement était en partenariat avec Art Bemao, qui prenait entièrement en charge la résidence et le séjour de Mr Rouillé.
Mise à jour par L' Artocarpe le Mardi 30 Novembre 2010 à 17:18

L'Artocarpe compte à ce jour 28 membres dont la plupart sont des artistes de Guadeloupe ou de Martinique. A ces catégories s'ajoutent les artistes de l'hexagone, du Brésil et de Trinidad.
Les artistes invités en résidence deviennent automatiquement membres de L'Artocarpe et peuvent ainsi avoir leurs oeuvres présentées sur le site. L’Artocarpe peut loger 2 artistes.
(English translation at the end)


Each artist in residence gets a private room and a studio
Each artist in residence gets a private room and a studio
L’Artocarpe peut loger 2 artistes. Il est souhaitable que les artistes de la Caraïbe obtiennent une résidence avec un artiste de l’extérieur de la Caraïbe.

Cependant si votre projet requiert la participation d’un artiste collègue ou l’hébergement de votre enfant, vos besoins seront pris en compte au cas par cas.
Mise à jour par L' Artocarpe le Mardi 30 Novembre 2010 à 02:00

L’Artocarpe est avant tout un lieu de création artistique dans le domaine de l’art contemporain.
L’accent est mis sur l’enrichissement de la pratique de l’artiste via un apport théorique et des réflexions adaptées à son travail plutôt que sur la nécessité de montrer des œuvres à tout prix !


Exhibition at L'Artocarpe. Artist explaining his work to members of the public (2009)
Exhibition at L'Artocarpe. Artist explaining his work to members of the public (2009)
(English translation at the end) L’espace invite les artistes à expérimenter, réfléchir, travailler à plusieurs dans des disciplines jusques là non explorées afin d’affirmer le choix de leur medium et des problématiques abordées.

Toutes les expositions réalisées par, ou en partenariat avec L’Artocarpe s’appliquent à pousser l’artiste à concevoir son installation, à affiner le discours accompagnant sa propre pratique, afin que celle-ci soit en adéquation formelle avec les oeuvres présentées.
Mise à jour par L' Artocarpe le Mardi 30 Novembre 2010 à 01:09

L’Artocarpe is a new space which aim is to promote Contemporary art as well as to encourage artists from the Caribbean region, and from Guadeloupe in particular, to strengthen their practice and take on new opportunities. Please download our written project as well as our activity report (2009 - 2013) below.


© Philippe Virapin
© Philippe Virapin
L’artocarpe is the scientific name of the Bread Fruit tree (artocarpus), a symbolic way of re-using a name little known for a very common tree which is better known by its vernacular creole name of “fwiyapin” (Bred Fruit). The presence of the tree next to the building has led to a logo acknowledging its presence as a green circle overshadowing the venue, since the tree is at time spreading over the street and the house.

Bread fruit trees have historical bearing: their fruits were eaten by running slaves escaping boundage. Today, the trees continue to feed poor families and artists who are struggling with the high costs of living on an island under the growing influence of French monopoly and liberal economy.

L’Artocarpe offers art residencies, workshops, conferences, exhibitions and many other art-related activities with educational content or professional expertise. All events are set up in view of creating a space to allow challenging artworks to be produced and theoretical ideas to emerge.






Please Download our written project (French only)

le_projet_31_dec_2013sj_copy.pdf Le Projet 31 dec 2013SJ copy.pdf  (1.84 Mo)

Mise à jour par L'Artocarpe le Mercredi 3 Novembre 2010 à 03:09

Andreaha San est du Brésil. Elle est peintre et vidéaste. Sa résidence effectuée au sein des locaux de L’Artocarpe lui a permis de poursuivre son travail d’art interactif. (English translation at the end)


© Photo : Jo Ferly
© Photo : Jo Ferly
Andreaha a antérieurement travaillé à partir de dessins d’enfants transposés sur vidéo mis en ligne sur le site globalaio.com, entièrement conçu par l’artiste, afin de développer une esthétique mêlant nouvelles technologies et les pratiques classiques. Ceci afin de sensibiliser les enfants défavorisés à l’art numérique.

Andreaha a à son actif de nombreuses expositions internationales et a déjà fait plusieurs résidences.

Mise à jour par L'Artocarpe le Mardi 2 Novembre 2010 à 16:05

Mario Lewis est de Trinidad. Il est à la fois artiste et directeur de Galvanize, la structure qu’il a montée : il a beaucoup d’expertise de montage d’expositions et son projet s’inscrit dans la même dynamique que celle de l’atelier-résidence. (English translation at the end)


Mario Lewis au dîner-conférence de L'Artocarpe, Juin 2009, Le Moule, Guadeloupe
Mario Lewis au dîner-conférence de L'Artocarpe, Juin 2009, Le Moule, Guadeloupe
De langue anglophone, Mario Lewis à étudier à Londres dans la meilleure université d’art : la Goldsmith University. Il a reçu une bourse de la galerie Victoria Miró afin de finir ses études et de mettre en place son projet à Trinidad. Longtemps lié au centre d’art CCA7 de Trinidad, récemment fermé, Lewis a travaillé avec de nombreux professionnels de l’art dont Charlotte Elias, Roshini Kempadoo et le réseau du Triangle Trust via le centre d’art et de recherche Gasworks à Londres.

La résidence au Moule lui a permis de d’élargir sa liste de partenaires pour la programmation de son festival Galvanize, initié depuis trois ans et réunissant chaque année de nombreux artistes autour d’événements divers (expositions, débats, rencontres, performance, publications…).

L’aspect novateur de Galvanize est surtout de permettre à 9 jeunes artistes prometteurs d’être suivis par deux artistes phares de l’art contemporain : Chris Ofili et Peter Doig. Ces derniers travaillent avec Mario afin d’assurer que Galvanize reste une plateforme de qualité.
Mise à jour par L'Artocarpe le Lundi 1 Novembre 2010 à 04:41

Un nouvel espace de résidences d'artistes voit le jour au Moule, en Guadeloupe.
A new venue has been set up to promote contemporary art in Le Moule, Guadeloupe, French Caribbean. (English translation at the end)


Amina Magazine announcing the launch of L'Artocarpe
Amina Magazine announcing the launch of L'Artocarpe
L'Artocarpe est une nouvelle structure culturelle basée en Guadeloupe. L'initiatrice du projet, l'artiste Joëlle Ferly, a accepté de nous en ouvrir les portes de ce nouveau lieu oeuvrant pour la promotion de l'art contemporain.


Lire l'article de Jean-Jacques Seymour dans AMINA, no.479, avril 2010
Mise à jour par Jean-Jacques Seymour / AMINA le Jeudi 1 Avril 2010 à 04:12
1 ... « 25 26 27 28